Questions à l'expert

Enfant bilingue scolarisé en France: une langue de trop?

Bonjour Barbara

Je suis tchèque, mariée à un Anglais et nous vivons en France.

Notre fils de 3 ans est bilingue tchèque - anglais, c'est moi qui le gardais jusqu'à son entrée à l'école maternelle en septembre dernier. Juste avant les vacances de décembre, sa maitresse nous a convoqués pour nous dire que notre fils était mutique et qu'il fallait d'urgence lui parler français à la maison.

Nous ne voulons pas arrêter de lui parler nos langues maternelles respectives! Que faire?

 

Bonjour Milena

 Que des enseignants donnent encore ce genre de conseil en 2016 est incompréhensible! Le "mutisme" est un trouble du comportement de l'enfant et n'a rien à voir avec le comportement de votre fils. Malheureusement, le terme est souvent employé pour décrire le comportement strictement normal d'enfants allophones (ne parlant pas la langue de l'école).

 

Votre enfant bilingue est en train de s'approprier une nouvelle langue, ce qui ne se fait pas du jour au lendemain. Tous les enfants dans son cas passent par une phase silencieuse très active, où ils se laissent  imprégner par les nouvelles sonorités tout en essayant de les décoder. Cette période silencieuse  peut durer de plusieurs semaines à plusieurs mois.

Rien d'inquiétant donc dans votre cas, mis à part le conseil de l'enseignante!

 

Continuez à parler vos langues respectives à votre enfant, lisez des histoires, chantez, jouez dans vos langues afin de lui donner une base bilingue solide.

Bonne chance et tenez bon!

 

 

Comment transmettre une langue minoritaire à notre enfant?

Bonjour Barbara

Mon mari et moi attendons un enfant. Nous habitons à Madagascar, mon mari est malgache et bilingue (français et malgache). Quant à moi, je vis dans ce pays depuis 8 ans, et j'y ai appris le malgache que je comprends assez bien. Nous voulons transmettre nos 2 cultures et nos 2 langues à notre enfant, mais de fait le malgache risque d'être la langue minoritaire, surtout si nous déménageons en France.
Mon mari parlera sa langue à notre enfant quand il sera seul avec lui, et en français et en malgache quand nous serons tous les 3. Quant à moi je lui parlerai essentiellement français.
J'aimerais savoir s'il est recommandé ou non que je parle aussi de temps en temps en malgache à notre enfant, même si je fais des erreurs de prononciation, d'accentuation et de grammaire, pour que notre enfant ait conscience que ces langues ne sont pas cloisonnées à la maison et qu'il ait plus d'occasions de l'utiliser, ou bien va-t-il assimiler mes erreurs en malgache?

Bonjour Ségolène
D'abord félicitations pour votre décision de vouloir transmettre vos deux langues à votre enfant, ce qui n'est pas fréquent, le malgache étant souvent considéré comme une langue moins "prestigieuse"  par les Malgaches eux-mêmes.
Pour commencer, quand votre bébé sera né, vous n'aurez rien d'autre à faire que de lui parler chacun votre langue, même quand vous serez tous les trois. Comme vous comprenez déjà bien la langue de votre mari, cela vous permettra d'approfondir vos connaissances. Inutile donc de changer de langue quand vous êtes ensemble!
En ce qui vous concerne, il faudra vous contenter de parler français à votre bébé, même si de temps en temps vous utilisez des expressions en malgache. La transmission du malgache est l'affaire du papa. Votre enfant comprendra très vite que sa maman parle aussi cette langue car il vous entendra parler en dehors de la famille.
Les choses changeront quand vous serez en France. Le malgache deviendra langue minoritaire, d'ici là on pourrait imaginer par exemple que le malgache devienne la langue de votre couple. La manière de conserver le bilinguisme de votre enfant une fois arrivés en France dépendra de son âge. Vous aviserez à ce moment-là.

Bon vent dans votre aventure bilingue!

La maîtresse de mes enfants veut que je leur parle français

 

Bonjour Barbara


Je suis Allemande, mon mari est Bulgare et nous vivons en France. Nous avons 3 enfants, une fille de 6 ans et des jumeaux de deux ans et demi. Notre aîné (6 ans et demi) est parfaitement bilingue français - allemand, et a de bonnes notions en bulgare.

Les petits parlent essentiellement allemand. (J'étais en congé parental, ils n'ont pas connu la collectivité avant leur entrée en maternelle, début septembre.)

Je rencontre un problème avec leur maîtresse, qui veut que nous parlions français à la maison : elle dit que les enfants et elle ne se comprennent pas, vu la barrière de la langue...
En aucun cas je ne veux arrêter de leur parler allemand, je suis certaine qu'ils oublieront cette langue si je ne la leur parle plus régulièrement.
Je souhaite prendre un rendez - vous avec cette enseignante très rapidement, afin de lui exposer mon point de vue.

 

Bonjour Karin,

 

Je suis consternée par l'attitude de l'enseignante et triste de constater que de tels conseils puissent encore être prodigués en 2013!

Il est tout à fait normal que vos enfants ne parlent pas  français, étant donné qu'ils étaient gardés par leur maman et qu'ils sont en contact avec le français depuis moins d'un mois.
Le fait que vos enfants parlent allemand (à leur niveau d'enfants de 30 mois) avec la maitresse n'est pas du tout étonnant.

Il est connu, et démontré dans plusieurs études, qu'un enfant entrant en contact avec des personnes parlant une autre langue  va d'abord continuer à parler sa langue (et on peut supposer qu'à 2 ans et demi ils sont encore en pleine acquisition de cette langue), pour  passer ensuite à une phase silencieuse pendant laquelle  il va s'imprégner des nouvelles sonorités. Après quelques semaines (ou mois, en fonction de l'enfant), il va commencer à utiliser quelques expressions dans la nouvelle langue.

Bien qu'il soit compréhensible que l'enseignante de vos enfants soit désemparée (ils ne sont peut-être pas les seuls non francophones dans sa classe), son conseil  de ne plus parler votre langue est inadmissible.

Il existe une méthode simple pour faciliter la compréhension adulte - enfants durant les premières semaines,utilisée dans de nombresues structures d'accueil:


Donnez à la maitresse une liste  des mots et expressions importants
qu'utilisent vos enfants, comme pipi, faim, à boire etc. Cela demandera un petit effort de la part de l'adulte, mais facilitera grandement l'intégration des petits dans le groupe.

Et enfin, montrez à l'enseignante que vous faites confiance à vos enfants pour l'acquisition de la nouvelle langue et suggérez-lui d'en faire autant.

Je vous souhaite bon vent dans votre aventure bi/trilingue

 

Barbara Abdelilah-Bauer

 

Quelle école devons-nous choisir pour notre fille?

Bonjour Barbara,

Je suis Française, mon mari est Néerlandais, nous parlons entre nous l'anglais  et nous vivons en Chine. Notre fille Sarah a un an et est née ici et sa nounou lui parle exclusivement mandarin, moi français et son papa néerlandais.

Je souhaite l'inscrire pour la rentrée à l'école maternelle, et j'ai le choix entre un système bilingue anglais/chinois ou un système français/chinois.  Je me demande lequel serait le meilleur: aller à l'école en français serait sans doute plus structurant pour elle, mais sur place, je suis plus convaincue par les écoles anglophones, et l'anglais est aussi la langue de la famille...

Après la Chine, notre retour sera très certainement aux Pays Bas, où je pourrais trouver sans problème des écoles bilingues néerlandais, et encore à choisir entre français et anglais.


Pensez vous que l'apprentissage des années à venir pour Sarah sera plus bénéfique pour elle en français ou est-ce que l’anglais est tout aussi pertinent étant donné que c'est la langue du couple?


Bonjour Elisabeth,

 
Votre situation est complexe, mais pas exceptionnelle !
Actuellement sarah est baignée dans les deux langues de ses parents, français et néerlandais, ainsi que dans le chinois mandarin,  langue de sa nounou.

Comme un enfant apprend à parler la langue que les  adultes  lui parlent, Sarah va acquérir  ces 3 langues, avec des variations d'intensité toutefois - en fonction de l'apport de langue qu'elle reçoit chaque jour.

Il y a une 4e langue, l'anglais, qui est votre langue de communication. Sarah ne la parlera pas, car elle ne lui est pas adressée mais elle la comprendra plus ou moins.

Quant au choix de l'école, je vous invite à vous poser les questions suivantes:
- Votre niveau d'anglais vous permettra-t-il d'aider votre fille à faire ses devoirs, à réviser des leçons, à résoudre des problèmes de maths (ceci pour le cas où elle poursuit sa scolarité bilingue aux Pays Bas)?

- Quelle importance a pour vous votre langue maternelle - (même chose pour votre mari)?

- Comment réagirez-vous si votre fille refuse de parler français (néerlandais) ou si elle ne sait pas lire et écrire en français?

- Avez-vous de la famille en France avec laquelle vous souhaitez maintenir le contact?
Toutes ces questions vous permettront de vous projeter dans l'avenir et de bien sonder votre désir de scolariser votre fille en anglais.

Je suis à votre disposition pour un entretien sur skype, où nous pourrons clarifier ces questions.

 

 

Barbara Abdelilah-Bauer

 

3e édition augmentée
en 2015

Sorti en 2012

Version allemande

3e édition en 2016