Mes convictions

Linguiste et psychosociologue,  après une première  formation de professeur de langues, je souhaite encourager le bilinguisme pour tous, avec toutes les langues.


Je crois que la langue maternelle (ou les langues maternelles) qui nous a été transmise par nos parents, est un trésor précieux que chacun doit pouvoir perfectionner et transmettre à ses enfants, où qu'il soit et quelle que soit cette langue.


Mais je crois aussi que la décision de transmettre, ou non, leur langue aux enfants appartient aux seuls parents.

 

Je crois que personne n'a le droit de conseiller à des parents d'abandonner leur langue natale parce qu'elle serait inutile à côté  de la langue majoritaire, comme le veut une opinion trop répandue.

 

Mais je crois aussi que personne n'a le droit de faire croire  aux parents  que leur langue familiale,  pratiquée quotidiennement, dans un quartier devenu refuge communautaire, a besoin d'une "dimension sociale" en dehors de ce contexte.

 

Je crois que chaque enfant doit pouvoir tirer fierté des répertoires linguistiques qu'il possède, et que c'est avec et à partir de ces compétences acquises  que doit se construire la langue du pays de résidence, la langue de l'école.

 

Je rêve qu'un jour je n'aie plus à enseigner le bilinguisme à des étudiants ou à des professionnels de la santé et de l'éducation dans le cadre de diplômes intitulés "Pathologie du langage et bilinguisme", mais que l'intitulé de mes formations sera: "Pathologie du langage et monolinguisme" !

 

 

 

twitter@AbBarbara

www.facebook/barbaraabdelilah

3e édition augmentée
en 2015

Sorti en 2012

Version allemande

3e édition en 2016