jeu.

16

avril

2015

L'avantage du bilinguisme remis en question?

Une analyse vient de démontrer que les études  corroborant la théorie de l' avantage cognitif des bilingues sont plus fréquemment publiées dans des revues scientifiques  que celles  trouvant  un effet neutre voire nul. L'avantage cognitif du bilinguisme est devenu un argument largement accepté.

Selon la méta- analyse publiée dans Psychological Science,  il existe un biais dans l'interprétation des avantages du fait que seulement les études positives sont effectivement publiées.

 

Beaucoup d'études, notamment par la psycholinguiste Ellen Bialystok, démontrent par exemple la plus grande capacité des bilingues de se concentrer sur des tâches importantes (executive control fonction), comparés aux monolingues.

Pour être publiée dans une revue scientifique, une étude doit être approuvée par un comité scientifique.

Les auteurs de la méta- analyse ont cherché à savoir s'il existe un biais de publication, c'est-à-dire si les comités scientifiques acceptent plus facilement des études  corroborant la théorie de l'avantage cognitif.

Ils ont relevé toutes les études ayant trait à l'avantage cognitif des bilingues, présentées lors de congrès scientifiques entre 1999 et 2012. Ils ont ensuite cherché à savoir lesquelles de ces études ont été publiées dans des revues scientifiques avant février 2014.

Leur résultat est sans équivoque: 63% des études démontrant un avantage cognitif ont été publiés, contre seulement 36 % de celles qui n'ont révélé aucun avantage des bilingues!

Conclusion  L'idée largement acceptée, dans la société,  de l'avantage cognitif des bilingues pourrait ne pas refléter correctement la totalité des preuves scientifiques dont nous disposons.

 

A. de Bruin, B. Treccani, S. Della Sala. Cognitive Advantage in Bilingualism: An Example of Publication Bias? Psychological Science, 2014 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

3e édition augmentée
en 2015

Sorti en 2012

Version allemande

3e édition en 2016